L’AVALÉE DES AVALÉS

REJEAN DUCHARME / LORRAINE PINTAL

L'Avalée des avalés

Tout m’avale… Je suis avalée par le fleuve trop grand,
par le ciel trop haut, par les fleurs trop fragiles, par les papillons trop craintifs,
par le visage trop beau de ma mère.

 

Durée : 1h15

La petite Bérénice Einberg, que tout avale, demeure l’héroïne phare de l’œuvre de Réjean Ducharme. Et L’Avalée des avalés, son premier roman publié, demeure le roman culte de l’auteur. L’Avalée des avalés s’ouvre sur ces mots crus, douloureux, vibrants, ces paroles d’écorchée vive qui immédiatement nous happent. Tout m’avale, scande la narratrice, et nous voilà, nous aussi, immédiatement avalés, pris à la gorge par la douleur vive de cette héroïne qui s’agrippe de toutes ses griffes à l’enfance, alors même que son corps est en train de la trahir. Écrit dans un style inimitable, dans une langue truculente, inventive et ludique, L’Avalée des avalés a marqué le coup d’envoi de l’une des œuvres les plus fortes et les plus célébrées de la littérature québécoise, celle d’un écrivain qui a toujours farouchement préservé son intimité et dont, encore aujourd’hui, on ne sait presque rien.

Marie Claude Fortin, Leméac Éditeur

Représentations

  • 6 juillet – 29 juillet 2018 (Relâches les 11, 18 & 25 juillet) Le Petit Louvre – Avignon (84)
  • 6 novembre – 8 décembre 2018 (Relâches les lundis) Les Déchargeurs – Paris (75)

Téléchargements

Dossier de présentation de L'Avalée des avalés

Pour tous renseignements, merci de nous contacter
par courriel lepolediffusion@gmail.com
ou par téléphone au +33(0)1 42 36 36 20

Résumé

Elle s’appelle Bérénice Einberg, elle a une famille : un père juif, une mère catholique et un frère qu’elle aime d’amour. Ils vivent sur une île en banlieue de Montréal. La fratrie est mise dès son plus jeune âge au cœur du conflit conjugal des parents. Au milieu des tiraillements parentaux, Bérénice porte un amour inconditionnel à Christian, son frère, avec qui elle partage son imaginaire. Ainsi, ils s’évadent d’un quotidien pesant dans lequel les parents les instrumentalisent, les séparent. Toujours, elle revient à ses rêves.

Distribution

Texte : d’après le roman de Réjean Ducharme
Adaptation et mise en scène : Lorraine Pintal
Scénographie : Charles Binamé
Comédien(s) : Benoît Landry, Sarah Laurendeau et Louise Marleau
Production Théâtre du Nouveau Monde en accord avec Les Déchargeurs / Le Pôle diffusion Production déléguée Le Pôle buro Spectacle créée en collaboration avec le Festival international de littérature (FIL 2016)
Avec le soutien de :

Diffusion

Equipe :
  • 3 interprètes ;
  • 1 metteur en scène ;
  • 1 administrateur
Voyages / Hébergement / Repas :
  • 5 chambres ;
  • 4 voyages transport SNCF ;
  • 5 personnes / base 2 repas/jour
Observations techniques : arrivée du technicien à J-1 et l’équipe artistique accompagnée de l’administratrice à J Plateau: Volume estimé = 12m3 ; ouverture souhaitée = 10m ; profondeur souhaitée : 8m
Share
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!