LA RÉVOLTE

VILLIERS DE L’ISLE-ADAM / SALOMÉ BROUSSKY

Et toutes les fois qu’une impression, qu’une simple idée me semble belle, m’élève au-dessus de la vie et
me fait oublier mes servitudes et mes soucis, je donnerai toujours tort au fait qui se permettra de vouloir
en démentir la réalité.
Et cela, simplement parce que, existence pour existence, en ce monde, en cette bonne réalité à trois cent
soixante-cinq jours par an, tenez, je crois qu’il vaut encore mieux être dans les nuages que dans la boue,
quelle que soit l’épaisseur et la solidité de cette dernière.

(ELISABETH dans LA REVOLTE)

Villiers de l’Isle-Adam / Salomé Broussky

Durée : 1h10

Aujourd’hui, le Théâtre aux règles posées par des hommes amusants (et qui nous encombre de sa Morale
d’arrière-boutique, de ses « Ficelles » et de sa « Charpente », pour me servir des expressions de ses
Maîtres) tombe de lui-même dans ses propres ruines, et nous n’aurons malheureusement pas grands efforts
à déployer pour achever son paisible écroulement dans l’ignominie et dans l’oubli. (…) Eh bien ! – et c’est
pour cela que j’écris ces lignes, – puissé-je garder cette illusion légitime de penser que La Révolte (si
restreintes que soient les proportions de ce drame) est la première tentative, le premier essai, risqués sur
la scène française, pour briser ces soi-disant règles déshonorantes !

Villiers de l’Isle-Adam, préface de La Révolte (1870)

Représentations

  • 31 oct 2017 9 déc 2017
    au Théâtre Les Déchargeurs (75001)

Téléchargements

thumbnail of DP_la-revolte

Pour tous renseignements, merci de nous contacter
par courriel lepolediffusion@gmail.com ou booking.lepolediffusion2@gmail.com
ou par téléphone au +33(0)1 42 36 36 20

Résumé

Élisabeth, femme du banquier Félix, tient les comptes depuis plus de quatre ans. Un soir, celle qui a triplé dans l’ombre la fortune de son mari lui crie sa révolte, pour la première et la dernière fois. Elle quitte son mari, le laissant stupéfait d’être abandonné. Elle part vivre enfin selon ses principes. Pourtant, quatre heures plus tard, elle revient, anéantie par l’impossibilité de suivre l’idéal auquel elle croyait.

La presse en parle

Distribution

Texte : Villiers de l’Isle-Adam
Mise en scène :
Salomé Broussky
Comédien(s) :

Dimitri Storoge
Maud Wyler
Lumières :
Dominique Borrini

 Les Déchargeurs / Le Pôle diffusion en accord avec La Grande ourse

Le spectacle est labellisé « Rue du Conservatoire », association des élèves et anciens élèves du Conservatoire national supérieur d’Art dramatique.

 

Avec le soutien de :

Diffusion

Equipe :
1 metteur en scène ;
1 administratrice ;
1 responsable technique en charge des lumières ;
2 interprètes
Voyages / Hébergement / Repas :
5 chambres / base single / petit-déjeuner ;
4 voyages transport SNCF, départ Pris / 2nde Classe ;
4 personnes / base 2 repas/jour

Observations techniques :
arrivée du technicien à J-1 et l’équipe artistique accompagnée de l’administratrice à J
Plateau:
Volume estimé = 12m3 ;
ouverture souhaitée = 10m ;
profondeur souhaitée : 8m

Share
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!